vendredi 28 octobre 2011

Récapitulatif des dates de sortie de Storytime et d'Imaginaerum

Voici le récapitulatif des dates de sortie dans le monde :


Single Storytime :

- 9 novembre : Finlande, Suède
- 11 novembre : Belgique, Norvège, Allemagne, Suisse, Autriche, Italie, Espagne, Pays-Bas, Luxembourg
- 14 novembre : France, Grèce, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, EU





Album Imaginaerum :


- 30 novembre : Finlande, Suède
- 2 décembre : Belgique, Norvège, Allemagne, Suisse, Autriche, Italie, Espagne, Pays-Bas, Luxembourg
- 5 décembre : France, Grèce, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, EU
- 10 janvier : USA, Brésil


mercredi 26 octobre 2011

Teaser Storytime

Le teaser du prochain single Storytime (un peu plus long que l'aperçu de 30 secondes) ! :D

Scans du Soundi

Un numéro du magazine finlandais Soundi a été consacré à Nightwish. En voici les scans, réalisés par SannaH. Ne comptez pas sur moi pour la traduction, c'est en finnois, mais si je trouve une traduction, je vous en fais part ;) En attendant, appréciez les magnifiques nouvelles photos ! :) 
 

Review d'Imaginaerum par Imperium

Encore une petite review bien sympathique sur Imaginaerum :) Source.
"Preliminary report: How did Nightwish’s Imaginaerum sound like?

The Finnvox studio is as comfortable as a construction site container. Apparently they haven’t invested in the furniture after the 70s. It is in some way so typical for Finns that successful products are made in darkened department buildings. And even if the symphonic orchestras are roaring on Nightwish’s albums, the band has focused on the content instead of walls, just like the owners of Finnvox.

In the end, Nightwish’s popularity is based on Tuomas Holopainen's compositions and their big implementation, although sometimes the band is about to slip into as artistic as posters in a home decor department of a department store. Decks and hipsters do not dig it, but in Europe, Nightwish plays their fantasy operas at the same ice stadiums as the AC/DC.

When the bombs are exploding and people cheering, it’s hard for an androgyny who is wearing spectacles and pipe jeans to come and say: “Bonnie Prince Billy is better. I read it on Pitchfork with my Mac.”

The band members, excluding Anette Olzon, are present, as well as the manager Ewo Pohjola. He shows how the internationally successful company is run. Pohjola is wearing the best sweatpants he has found in his wardrobe.

Imaginaerum is as bombastic as it can be, surprisingly. Nightwish makes all kinds of music. The material contains pure Zimmer-Elfman soundtrack music, symphonic heavy metal, soft acoustic music, and one jazz pastiche. The band sounds relaxed and Anette Olzon’s vocals are often remarkably good.

Since the descriptions of each song in chronological order after one listening wouldn’t probably be accurate or correct, here are briefly the best moments of Imaginaerum.

Slow, Love, Slow

The surprise attack on the jazz side is possibly the best song of this album. Anette Olzon sings nicer than ever in Nightwish. When the band practiced the new material in Kitee, the drum virtuoso Kai Hahto visited in the training sessions teaching the drummer Jukka Nevalainen some secrets of drum brush techniques.

Last Ride of the Day

The best heavy metal song of the album, quick and aggressive. It begins with a choir, but its savage echo shrinks into shambling and dry roar. The folkish chorus lightens the weight of the roaring metal band and gigantic orchestration. Emppu Vuorinen gets to play a great shredding solo and nice stems. The string arrangement at the end is awesome.

Turn Loose the Mermaids

An ethereal song that begins acoustically. Once again references to children's songs and Irish folk. When Nightwish gets rid of the compulsory distortion guitars and double bass drums, the compositions will truly take you along. The further away from the power metal conventions the band can reach, the more interesting its music becomes.

Storytime

The first single of the album. And it’s a conservative choice. Nightwish plays heavily and the orchestra roars like hell. The song is a typical Nightwish composition, in a good way. The band sounds more relaxed than ever before. Either the material is composed especially for Anette Olzon, or the production team has managed to disclose her best skills. Olzon sounds relaxed and expressive compared to most metal screamers.

As a whole, the 75-minute album causes some listening fatigue from time to time. There is simply so much information that it feels a heavy packet to be listened to at one time.

At times, even the sharpest modern metal elements feel superimposed, as if Nightwish was playing heavy metal just for the sake of heavy metal. Even Holopainen isn’t able to write a hit chorus for every song. A good example is I Want My Tears Back.

On the other hand, there’s nothing wrong with the parts composed for the Imaginaerum movie, which is currently in post production. While in most movies the fateful mood is created with sample libraries and piped music, the soundtrack of Imaginaerum is implemented exceptionally carefully, and it sounds authentic.

Rock movie is a difficult genre. Or do you know a KISS fan who has found the band through the movie KISS Meets the Phantom of the Park? Therefore, you have to take your hat off to anyone who is crazy enough to try."

Track-by-track par Nightwish France

L'équipe de Nightwish France a eu la chance de rencontrer Marco et Tuomas pour une petite interview, ainsi que d'écouter Imaginaerum ! Voici leur track-by-track très complet et très intéressant, comprenant également la durée, les interprètes (Marco ou Anette), ainsi que quelques extraits de paroles ! :) Source et source.

Celle de Nicolas : 
"Guillaume et moi étions hier sur Paris pour rencontrer Tuomas et Marco pour une interview qui sera prochainement publiée sur notre site et webzine.

Nous avons également eu l’immense chance de pouvoir écouter IMAGINAERUM, par le biais d’iPods du groupe que l’on nous a gentiment prêté pendant une petite heure. Malheureusement, l’album étant très long (75 minutes !) et l’interview ne se faisant pas entendre, je n’ai pas pu écouter tous les morceaux correctement, mais j’ai tout de même essayé de prendre un maximum de notes pour vous le faire partager.

A côté de chaque titre, j’ai écrit la durée du morceau (durée annoncée par l’iPod), qui chante (Anette, Marco ou les deux), et la ligne entre guillemets en-dessous et un extrait caractéristique des paroles de la chanson.

Notez bien qu’il s’agit d’un premier avis après une seule et unique écoute et que je peux me tromper ou avoir un avis qui évoluera complètement à la sortie de l’album. Mais je tenais à vous partager ça quand même ☺

Bonne lecture ! (C’est un peu long, désolé j’ai du mal à être concis parfois..)


1. Taikatalvi 2'36 (Marco)
Une petite berceuse pour ouvrir l’album, chanté par Marco, en finnois, accompagné par un orchestre (sans grandiloquence) et des guitares. Un morceau assez court, calibré « intro d’album », très doux, avec des chœurs, des harpes, des flutes qui rappellent Creek Mary’s Blood, et un petit crescendo qui ouvre la voie à….

2. Storytime 5'22 (Anette)
« I am the story that will read you real »
Storytime ! Bim ! Le premier extrait de ce nouvel album surprend malgré son côté single : on sent bien que cet album casse les structures classiques des chansons du groupe et que plusieurs écoutes seront nécessaires pour comprendre chaque morceau. Storytime n’échappe pas à la règle, mais reste malgré tout très direct : Anette entame un chant assez neuf, très éloigné de Dark Passion Play, presque aérien, et le morceau s’enchaine sans temps mort, rappelant énormément « Escapist ». Le break offre un somptueux passage orchestrale, soutenu par des riffs (très présents dans toute la chanson) et le final, où le refrain est repris deux fois (une fois normalement, une deuxième fois avec l’orchestre et les chœurs à fond les manettes) termine un morceau très bien rodé.
Au niveau des paroles, je me souviens assez clairement de l’air du premier couplet (je pourrai vous en chanter une partie pour vous donner l’air, mais j’aurai trop l’air con), Anette dit « I am the destiny/journey, i am the destinatioooon » un truc comme ça lol
Lors de la fin du morceau, on peut entendre les chœurs de la vidéo du Angel Studios, mais avec tellement de guitares et d’orchestres autour qu’ils sont presque méconnaissables (j’étais par exemple persuadé que cet extrait serait pour une ballade :D)
Dernière chose que j’ai noté à la 1ère écoute, la présence importante de claviers (malgré l’orchestre), et c’est également le cas sur le morceau suivant.

3. Ghost River 5'25 (Anette & Marco)
« The mills grind slow in a river bed ghost town »
Un morceau qui sonne très heavy, mid-tempo et une ambiance plus lourde et profonde que Storytime. La voix d’Anette m’a une nouvelle fois surpris, mais c’est peut être juste la sensation de l’entendre sur de nouveaux morceaux. Marco chante également dans ce morceau et offre une voix un peu démoniaque, voire agressive (cela m’a un peu rappelé son chant sur Master Passion Greed), pendant qu’Anette fait des chœurs derrière.
Le break du morceau est composé entre autre de chœurs d’enfants suivi par Anette qui chante, presque à capella « Ask you whyyyyyy » ou « never loose your heart » :D Un morceau assez profond qui donne envie d’être revisté au plus vite !

4. Slow, Love, Slow 5'51 (Anette & Marco)
« Do I Love you or the thought of you »
Cette première ballade de l’album débute par quelques notes de piano qui couvre de l’eau coulant comme d’un ruisseau, puis le morceau bascule soudainement dans un registre mid-tempo jazzy, où l’envie de battre la mesure en claquant des doigts se fait cruellement sentir. (Mais je me suis retenu pour pas avoir l’air trop con :D). Ce morceau nous plonge vraiment dans une ambiance piano bar et on imagine réellement Anette chanter le morceau allongé sur un piano, avec Tuomas l’accompagnant (comme sur une des photos du tournage du film).
Anette est ensuite rejointe au chant par Marco pour un chant très doux et lanscinant où les deux chanteurs répètent inlassablement « Sloooow, loooove, sloooow »….
Le morceau s’amplifie ensuite dans sa 2e partie, avec des guitares électriques et… du saxophone ! C’est d’ailleurs cet instrument qui termine, tout seul, la chanson, juste accompagné d’un tic tac de vieille horloge qui semble se prolonger ad vitam eternam…

5. I Want My Tears Back 5'08 (Anette & Marco)
« Where are the sleepless nights I used to live for »
« I WANT MY TEARS BACK ! » clamé par Marco, voilà comment commence ce probable futur single de l’album. Marco a un chant qui sonne très 80’s mais quelques secondes après cette intro du bassiste, Troy fait sa première apparition et le morceau démarre en toute trombe ! Bienvenue au digne successeur de « Last Of The Wilds » !! La chanson a, comme annoncé, une structure très simple (couplet refrain etc) mais est ultra efficace. Le refrain est en deux parties, une première partie chantée par Anette, une deuxième chanté par Marco. Chaque couple « couplet/refrain » est séparé par une instrumentale où les cornemuses de Troy ont la première place. Le morceau semble efficace, bien amené, enjoué… Mais c’est vraiment le break du morceau qui m’a mis des « lfkjskljdsf » dans le ventre : encore une fois, c’est Troy qui mène la cadence, mais alors le morceau bascule vraiment dans une gigue de taverne irlandaise, avec une mélodie particulièrement entêtante, des gens qui tapent dans leurs mains, et des cornemuses dans tous les sens. Honnêtement je suis pas ressorti indemne de ce passage !!!

6. Scaretale 7'32 (Anette & Marco)
« What a show we have for you tonight ! »
Après une seule écoute de l’album, c’est le morceau (avec Song Of Myself) qui m’a le plus marqué. Quelle claque !!! Grosse grosse atmosphère dans ce morceau, nous voilà vraiment plongé dans le parc d’attraction Imaginaerum !
Le morceau débute par une longue introduction de l’orchestre, des chœurs (dont des chœurs d’enfants qui font des lalalala :p) puis Anette débute la chanson par « Once upon A Time ». Anette chante d’ailleurs d’une façon assez particulière, comme une vilaine sorcière :D, s’amusant à chanter « tic toc tic toc ».
Puis un break très Dany Elfman fait la séparation avec une 2e partie du morceau, où Marco, véritable Maitre du parc, accueille les auditeurs par un tonitruant « Ladies And Gentlemen !! ». On basule alors dans une atmosphère pesante de fantomes et de terreur, avec toujours une certaine poésie : si vous avez déjà fait l’attraction de la maison hantée de Disneyland, et que vous vous souvenez de la musique de cette attraction, alors vous aurez une idée de ce qu’il se passe dans ce morceau. Vous vous souvenez, dans cette attraction, des 4 têtes qui chantent en chœur ? Et bien Marco fait un peu la même chose, dans la même ambiance. Marco se lache assez, multipliant les « lalala » ou les « ouh ! ha ! ouh ! ha ! ». Le morceau s’achève dans une grande folie, jusqu’à des orgues qui accentuent le côté scary de la chanson…
C’est pour cette chanson que les rires d’enfants (vidéo d’Angel Studios) ont été enregistrés.

7. Arabesque 2'52
J’ai pas pu écouter ce morceau :p Je laisse Guillaume donner son avis !

8. Turn Loose The Mermaids 4'19
« Here, scary traveller rest your wand »
J’ai pas pu écouter ce morceau :p Je laisse Guillaume donner son avis !

9. Rest Calm 6'59
« Every little memory resting calm in me »
J’ai pas pu écouter ce morceau :p Je laisse Guillaume donner son avis !

10. The Crow, The Owl And The Dove 4'10
« Don’t give me love / I’ve had my share / Beauty nor rest / Give me truth instead »
J’ai pas pu écouter ce morceau :p Je laisse Guillaume donner son avis !

11. Last Ride Of The Day 4'31 (Anette & Marco)
« It’s hard to light the candle, easy to curse the dark instead »
Tout le monde connaît l’intro de ce morceau puisqu’il s’agit de la nouvelle version de l’hymne du Kiteen Palo. Cet air, très répétitif dans l’hymne, va également nous suivre tout au long du morceau, mais avec bien plus de guitares et d’orchestrations variées qui masqueront l’éventuelle lassitude que pouvait nous avoir inspiré l’hymne. Anette chante d’ailleurs sur le même air, et le morceau, très direct, très Nightwish, sonne même parfois comme du Indica au niveau des couplets. On sent bien que cette chanson se veut être un dernier tour complet du parc, les mots « dead boy », « magician », « snake charmers » sont là pour nous rappeler cette envie de synthèse. Le refrain est chanté par Anette et est repris par Marco, refrain qui se termine justement par le titre de la chanson.
A noter que l’extrait audio que l’on peut entendre dans la vidéo du Genelec Studio est tiré de morceau.

12. Song Of Myself 13'30
« All that great heart Lying still »
Et voilà le long morceau de l’album ! Séparé en « songs », le résultat semble être à la hauteur d’un Ghost Love Score ou d’un The Poet, même si la structure est radicalement différente. La première chanson « From A Dusty Bookshelf », offre une longue introduction faite de violons, d’orchestre et de chœurs, et Anette qui chante « A Song of meeee » d’une façon très douce, comme quelqu’un qui souhaite apaiser une autre personne. Marco fait les chœurs, et le 2e couplet s’enchaine, avec un petit crescendo musical…
Le morceau bascule alors dans la « Song 2 : All That Grat Heart Lying Still » qui, en plus de m’avoir fait basculer dans un état second rempli de bave et de « fdksljsdflmksdklfj », constitue la partie la plus épique et orchestrale de tout l’album. J’ai eu du mal à prendre des notes de ce passage, si ce n’est : « ENORME, beaucoup de chœurs dans tous les sens, orchestre déchainé… ». Véritable coup de cœur qu’il me tarde de réécouter !! A noter que le début de la vidéo « Angel Studio » où l’orchestre joue est tiré de cette chanson. Mais le rendu est bien plus puissant et grandiloquent. Bref, gngngngng !
« Song 3 : Piano Black » fait basculer le morceau dans un tout autre registre, et l’hommage de Tuomas à Walt Whitman est on ne peut plus clair ici : il s’agit de lectures, au sens propres, de plusieurs poèmes, écrits par Tuomas (mais dans la veine de ce que pourrait écrire Whitman), sur fond d’un orchestre assez discret et de piano. Les poèmes sont lus par plusieurs personnes : un homme (j’ai lu qu’il s’agissait de Troy dans d’autres reviews mais je ne connais pas assez sa voix pour le confirmer), une femme, des enfants, des personnes plus agées… Une atmosphère vraiment nouvelle pour le groupe j’ai trouvé, mais je n’ai malheureusement pas pu terminer l’expérience correctement, l’interview devant commencer. Le final semblait être de la même veine, avec cependant la batterie de Jukka qui venait tempérer le morceau pour offrir une jolie fin à cet album.

13. Imaginaerum 6'18
Pour moi, l’album se termine avec le morceau précédent, et comme l’a dit Tuomas, ce morceau est surtout un bilan orchestral de l’album, reprenant les grands airs d’Imaginaerum. (Ce morceau a été composé pour être diffusé après le film pendant la lecture des crédits). Je pense que ce morceau sera encore plus apprécié une fois les mélodies de l’album dans nos têtes ☺"
Celle de Guillaume :
"OK donc mon track by track sera beaucoup plus court et terre à terre, j'ai énormément de mal à me faire une opinion sur une simple écoute (probablement l'habitude des albums de prog qui nécessitent des dizaines d'écoute pour vraiment maîtriser les détails). Donc surtout, prenez bien en compte qu'il s'agit d'un track by track suite à une écoute UNIQUE de l'album, et que malheureusement, dans l'absolu, ça ne signifie pas forcément grand chose...

Autre point à préciser : je donne une note à chaque morceau. Il faut plus y voir ma préférence de certains morceaux par rapport à d'autres, qu'un véritable jugement sur la qualité de l'album qui m'est apparue de toute façon très bon. La durée de l'album est standard (74mn, temps max d'un CD de toute façon), en tout cas aussi long que Dark Passion Play, mais notre temps d'écoute était d'une petite heure.

1. Taikatalvi (non noté)
Une introduction lente, chantée par Marco en finnois, qui ne m'a pas passionné des masses... Je suis incapable d'en dire beaucoup plus, j'ai préféré sauter le morceau au bout de 30 secondes...

2. Storytime (9/10)
Très grosse impression de prime abord ! Le format single vous saute à la face mais le refrain est franchement très entêtant. La première impression concerne le chant d'Anette : il sonne très "enfantin" ce qui jette un doute (on a en tête les multiples choeurs d'enfant sur les précédents albums). Puis le chant redevient assez standard (ne rien voir de négatif dans cette remarque, je trouve simplement qu'on retrouve l'Anette de Dark Passion Play). Mais je dois avouer que sur l'ensemble des morceaux que j'ai pu écouter (9/13), Storytime est dans mon top 3.

Petit aparté concernant le chant d'Anette, il faut admettre que sur l'ensemble de l'album, il m'a semblé meilleur et mieux maîtrisé : plus d'audace, plus de moments à la MOH, plus décomplexé... En revanche, le registre de voix est sensiblement le même : on retrouve la même volonté de Tuomas de marquer une fracture post-Once.

3. Ghost River (7/10)
Après la grosse sensation Storytime, l'intensité redescend un poil. On retrouve un morceau au refrain efficace (mené par Anette et Marco). Le reste du morceau est mid-tempo avec des guitares très lourdes, très "grasses". Des chants d'enfant s'immiscent dans le morceau. L'ensemble est agréable mais ce n'est pas la même grosse sensation que pour le morceau précédent.

4. Slow, Love, Slow (7/10)

Titre très jazzy, mené par une contrebasse et un jeu de piano assez séduisant. Le morceau a parfaitement sa place sur l'album, aucun souci. En revanche, je suis beaucoup plus sceptique en ce qui concerne une interprétation live. Le chant m'a semblé varié, les guitares planantes, atmosphériques (visiblement, je cite Dire Straits dans ma prise de note, ce qui devait correspondre à une très bonne surprise, une ambiance un peu blues également). On pourrait s'imaginer passer les portes battantes d'un bar, ambiance FarWest (ou comme dans certains batiments de Disneyland).

5. I Want My Tears Back (8/10)
J'espère sous évaluer le morceau parce qu'à bien relire ma prise de note, j'étais très enthousiaste. Un refrain extrêmement accrocheur mené par Anette et Marco. Comme Storytime, le format "single" saute à la figure : on ressent l'ambiance d'un Last Of The Wilds. Le chant de Marco sonne très 80's sur ce morceau (là encore, y voir une excellente surprise, ça contribue à la richesse de l'album). Le final sonne très musique folklorique et monte en puissance : à bien y repenser, ce morceau serait le quatrième de mon top 3. Pour ceux qui connaissent, écoutez la musique des Fjords hurlants dans World Of Warcraft et vous aurez une idée de l'ambiance (en plus pêchu sur l'album, forcément).

6. Scaretale (9/10)
Ahhhhhhhhh ! La vache, il est bon ce morceau. Très riche, très varié. On retrouve l'intensité d'un DCOW ou d'un TPATP. On imagine parfaitement ce morceau entamer les concerts de la tournée. Voici un titre très grandiloquent. C'est également avec ce morceau qu'on se sent réellement entrer dans le parc d'attraction, on passe un cap et on jurerait entrer dans les ténèbres : on entend le train et on retrouve l'ambiance d'un cirque. D'ailleurs, Marco joue les Mr Loyal du cirque, grosse voix méchante. Si vous avez vu Moulin Rouge, imaginez la voix de Jim Broadbent, en plus méchante. On retrouve d'ailleurs l'ambiance Harry Potter (dans lequel cet acteur a également joué). Très très enthousiasmant !

7. Arabesque (7/10)
Morceau instrumental de transition, assez court (moins de 3 minutes) et qui est dans la continuité de Scaretale (au sens propre : les deux morceaux s'enchaînent sans coupure). La fin monte en intensité et on retrouve un peu l'ambiance de Seven Days To The Wolves (gros doute sur ma prise de note, mais bon, si je l'ai écrit...).

8. Turn Lose The Mermaids (8/10)
Ambiance très FarWest, conquête de l'Ouest : ambiance chercheurs d'or, indiens, cowboys... Le morceau est mené par Anette : vocalement parlant, on retrouve Meadows Of Heaven, musicalement, on retrouve Creek Mary's Blood.

9. Rest Calm (9/10)
Morceau réparti entre Marco et Anette. Le rythme est très varié d'un tempo lent à un tempo au taquet pour revenir à un tempo lent. J'en ai retenu une grosse prestation vocale de Marco sur l'ensemble du titre, et un final d'Anette vraisemblablement très satisfaisant.

10. The Crow, The Owl And the Dove (7/10)
Pour ce morceau et le suivant, les conditions d'écoute n'étaient pas parfaites. Donc je ne garantis que cela soit vraiment représentatif de ce que vous ressentirez après quelques écoutes. J'en retiens une belle balade, sans plus, avec des passages à la flûte assez agréables.

11. Last Ride Of The Day (non noté)
J'en ai écouté quelques secondes, mais assez pour que le chant d'Anette me satisfasse pleinement. Les "AHHH AHHH" m'ont fait penser à ceux de Beauty Of The Beast (au début de la dernière partie du titre). Très plaisant, beaucoup de potentiel, j'imagine !

12. Song Of Myself (non écouté)

13. Imaginaerum (non écouté)
"

Preview de Storytime

Une preview de 30 secondes du prochain single, Storytime, est disponible sur ce site en version normale, radio et instrumentale :D (Celle de la radio est bien plus longue ;))


Mon avis : d'après ce que j'ai pu en entendre - soit très peu -, pour un premier single, ils ont choisi une chanson plutôt "pop". La voix d'Anette est très particulière, comme ils nous l'ont promis : son chant est tout à fait nouveau. Le bout d'orchestre qu'on peut entendre me semble superbe, ça promet un album très "orchestral". Un petit air plus puissant vers la fin, qui me fait penser à Amaranth de Dark Passion Play :) J'ai hâte de l'entendre en entier !

lundi 24 octobre 2011

Petit message de Tuomas

"Greets from the grey Oslo! The European promo tour brought me here yesterday, and will take me to London later tonight. It`s been a madly busy couple of weeks, 11 countries in two weeks, but we`re glad to see the heat is on. The sincere positive feedback from practically everyone who`s heard the album has left us totally flabbergasted and excited of things to come. I find myself humbled, encouraged and completely awestruck by all this. Gotta hurry now to talk to our Norwegian mates, stay tuned. Wonderment & LUGH, -Tuomas"

Nouvelles dates de tournée en Finlande, Russie et Ukraine

De nouvelles dates ont été confirmées pour la tournée en Europe de l'Est de 2012 :

- 2 mars : Finlande, Joensuu (Areena).
- 3 mars : Finlande, Sotkamo (Vuokattihalli).
- 4 mars : Finlande, Oulu (Teatria).
- 9 mars : Finlande, Jyväskylä (Paviljonki Areena).
- 10 mars : Finlande, Helsinki (Jäähalli).
- 11 mars : Finlande, Tampere (Hakametsän halli).
- 14 mars : Russie, St. Petersburg (Lensoveta Culture Hall).
- 15 mars : Russie, Moscou (Crocus City Hall).
- 17 mars : Ukraine, Kiev (MVC).

Retrouvez l'intégralité des dates ici :)

samedi 22 octobre 2011

mercredi 12 octobre 2011

Interview de Tuomas sur Imaginaerum

Voici une interview où Tuomas aborde notamment la critique de l'album au Finnvox studio, ses inspirations pour Imaginaerum, le film et ses projets futurs.


mardi 11 octobre 2011

Trois nouvelles photos promo avec Anette et Tuomas

Trois nouvelles photos promo ont été dévoilées, avec Anette et Tuomas :) Enjoy !

Critique de l'album par Metal From Finland

Vous pouvez lire l'entièreté de la critique ici :) Voici la partie sur chaque chanson. On y apprend notamment que Arabesque est une chanson instrumentale.


Jukka sortant du studio
Taikatalvi
Started with this wind-up toy playing a lullaby. Marco sang the intro in finnish which was cool to hear. It was like a dreamworld entrance with flutes, choirs and symphony orchestras. A perfect intro.

Storytime
Nightwish released this song as the first single from Imaginaerum. A nice mid-tempo song that actually reminded me of one other Nightwish song, just couldn’t figure out which one. Very strong guitar riffs. Contained a very strong symphonical part in the middle. Maybe the song itself was stretched a bit too much from the end but definately understandable why Storytime was chosen as the single song.

Ghost River
Another mid-tempo song. Marco’s singing in the beginning was like touch of madness and rage. After that it was more like a dialogue type of singing with Marco and Anette. Very strong symphonical part in the middle with a child choir. That sounded awesome.

Slow, Love, Slow
This was a treat…unlike nothing I’ve heard from Nightwish before. Started with a piano and while I was waiting the song to kick in…well…it didn’t :D Instead it changed totally. The best way I can describe this song is like, going to one of those bars in the 60′s, full of smoke and on stage there is a woman in spotlight singing. When you hear this song you’ll understand what I mean. I actually spoke to Jukka about this particular song and he said that was one of the things they tried to capture on the song…well they did it :) And then there was this clean guitar part, like a solo but it was so funny. Couple of journalists started laughing and even Emppu himself was laughing. This awesome song ended with a long tic tac tic tac sound. I must say, not a song I would expect to hear from Nightwish but I love the fact that they are experimenting.

I Want My Tears Back
This song started with a very butch guitar riff. It doesn’t matter that Emppu’s sound is pretty much always the same and the riffs are similar but I do love how it sounds. On the early parts of this song I thought it could very well be a good candidate for their second single release but a middle part totally changed it. It had this middle age feeling…hard to describe. Well I am describing mostly my feelings on the songs cause now when I write it, I barely anymore remember how the songs went. Again to me that’s a good thing. Anette’s sound is a bit thin on this song for some reason.

Scaretale

Starts with a very nightmare-like pressuring atmospere, well it’s called Scaretale :) Loved how the double bassdrums started after the beginning and it gave a very groovy feeling for the song. At some point of this song Anette’s voice changed to slightly aggressive which in my books is never a bad thing! Middle part of this song contained a speech which believe me or not, changed into something that remotely resembled Finntroll on their early years ´:) This song was a combination of many different parts.

Arabesque
Instrumental song. Didn’t really get inside this one at all.

Turn Loose The Mermaids
Starts acoustically with Anette singing and pan-flutes on the background. This song overall had a very beautiful and balanced atmosphere and while I closed my eyes, I almost fell asleep…some might think it’s a sign of boredom but to me it’s a sign of relaxation. And it’s not easy to achieve in a room full of journalists lol.  Loved this song.

Rest Calm
This one started with a nice guitar shredding. Marco started singing and Anette joined. Middle part changed almost entirely to acoustic while Anette was singing with a child choir.

The Crow, The Owl And The Dove

Started acoustically and the song had a very tranquil feeling overall. There was a someone in the middle part who I think was a special guest cause it didn’t sound like Marco.

Last Ride Of The Day
Now this is Nightwish! From the very beginning to very end. Lots of choirs, strong riffs, melodic chorus, double bassdrums. Definately single material.

Song Of Myself
Song  1: From A Dusty Bookshelf
Song 2: All That Great Heart Lying Still
Song 3: Piano Black
Song 4: Love

This is epic…EPIC. But also a song you need to listen over and over again and I am sure you’ll discover something new each time you hear it. It’s just a combination of so many things…overwhelming really. At times so melodic and then turns into a total end of the world atmosphere. Only Maestro is capable of doing such compositions. As I said already…you need to hear this song many times to get inside it.

Imaginaerum

Outro, symphonic, wow…it was funny cause when the song ended…the room was totally quiet…you couldn’t even hear a single breath…until Marco broke the silence by saying “Yes that was it”

People walk out the room in silence…surreal feeling. I don’t think the silence was cause of disappointment, I think it was more like “What did just happen?”. At least that’s how it felt to me. Over 70 minutes and it went by very fast. Now I am not saying this is the best Nightwish album, again one cannot even make such assumption based on one listening time. You can do that with many bands but not with Nightwish. There is simply too much content in those 70 minutes to state an opinion…only to describe feelings.
As you all may or may not know, they will also make a movie out of Imaginaerum which will be written and directed by Stobe Harju based on a story by Tuomas Holopainen. This was something that I actually kept in mind while listening. So what I did during each song was to close my eyes and just let my imagination fly. I couldn’t believe I actually started seeing images coming out of nowhere. It felt surreal…just listening to the song and the lyrics they transformed into images. Now let’s see how the fans like it when the album is released. I loved it.

Update de Stobe Harju

Nouvel update écrit par Stobe Harju :) 
"Dear friends of Nightwish and Imaginaerum,

Four years have passed now since the first idea of the film got out and when I thought Nightwish, Tuomas and I were merely crazy dreamers.

As many of you know, we've already shot the film's principal photography, and only in 18 days. I promise you though, the material says different. The shots we got in that short period of time were priceless and there's no way, you could tell we were in a hurry.

I have learned a lot since we first began shooting. Everyone has to understand that most feature films, even with great concepts, never get shot. The team, the production staff, me and most of all the band have battled and bled to get the shootings on the way and the job done. That said, you have to be aware that many battles are still to be fought in the editing room, the visual effects, sound mixing, original score and the distribution of this film. Nothing is clear when it comes to filmmaking. However, with this team: our producers and the post production specialists, it's nearly impossible to fail.

Now, as the editing phase has begun and there's not much more to tell than it is going very well, the scenes look great and that I'm homesick, we're trying to get you as much candy as possible. Here are SOME of the names of our great cast, who all believed into the screenplay and carried out performances I've been never able to witness before.

Francis X. McCarthy, Quinn Lord, Marianne Farley, Joanna Noyes, Ilkka Villi, Keyanna Fielding, Ron Lea, Victoria Jung, Hélène Robitaille, Stefan Demers, Anette Olzon, Marco Hietala, Tuomas Holopainen, Emppu Vuorinen and Jukka Nevalainen.

One battle has gone past with a triumph by the greatest team and crew imaginable. You could think we've been lucky but luck never comes to us without hard work, heart and faith. I my self couldn't thank the fantastic Montreal crew enough and you, the fans of Nightwish, for believing into this project. Keep it up. There are still miles to go.  The journey to Imaginaerum continues, and for now, I'd like to say thank you for your support.


Stobe Harju - The Director, Imaginaerum (Montreal, Canada 9th Oct, 2011)


PS: Max, I feel empty as you're not driving me to the studio anymore. Where are the morning conversations and the strong cheap cigarettes?"

lundi 10 octobre 2011

Dates de sortie d'Imaginaerum, l'album

Voici de nouvelles dates de sortie de l'album Imaginaerum :
- Canada : 10 janvier 2012
- USA : 10 janvier 2012
- Japon : 11 janvier 2012
- Nouvelle Zélande : 16 janvier 2012

(Retrouvez toutes les dates de sortie ici)

dimanche 9 octobre 2011

Vidéos du Mobile Backstage

Pour ceux qui ne peuvent voir les vidéos du backstage sur Facebook, voici les trois premières publiées à ce jour ;) La qualité n'est malheureusement pas des meilleures ...

1. "Shooting some drama" (tournage d'Imaginaerum)


2. "Shooting promopictures in Canada 2011" (tournage des photos promo)


3. "Just another looong day at the photoshoot" (tournage des photos promo 2 Emppu ! :D lol)

Deux nouvelles photos promo

Une nouvelle photo promo Imaginaerum :)


EDIT 9/10 : Et une autre ;)


mercredi 5 octobre 2011

Achetez vos tickets pour la tournée européenne

Vous pouvez d'ores et déjà acheter vos tickets pour le concert du 16 avril 2012, à Forest National, en cliquant ici :)
Retrouvez les autres concerts de la tournée en cliquant ici

samedi 1 octobre 2011

Nouvelles photos du tournage d'Imaginaerum

Pour voir les photos précédentes, c'est par ici :)


 
 
 

Nouvelle photo promo Imaginaerum

Une nouvelle photo du groupe :)


Nouvelles dates européennes pour la tournée 2012 !

Les premières dates de la tournée Imaginaerum en Europe sont désormais en ligne ! :D Je suis trop contente ! Cette tournée européenne se déroulera au printemps/été 2012.
L'invité spécial de la tournée sera le groupe de heavy métal finlandais Battle Beast. 

Belgique
Nightwish revient à Forest National (Bruxelles) le 16 avril :D *cris d'euphorie* Dommage que l'attente soit si longue ... Vous pourrez commander vos places dès le mercredi 5 octobre !

France
Ils seront également présents à Bercy à Paris le 17 avril, au Zenith de Nantes le 18 avril et à la Halle Tony Garnier de Lyon le 20 avril ! Vous pourrez commander vos places dès le mercredi 5 octobre !

Autres
Ils viendront au Rockhal du Luxembourg le 21 avril et au Hallenstadion à Zurich en Suisse le 24 avril :) Vous pouvez voir toutes les autres dates ici :) (Italie, Allemagne, Pays-Bas et plein d'autres !) 

Le poster officiel :

 

Pour la tournée française :